15/02/2009

Glaciation nécronomique

En période TGD, l' imagination est au pouvoir...

639262663.jpg

La glace de ceux qui y croient...

1215720315.jpg

La glace des nécronomistes...

Commentaires

voila je voudrais monter buisness plan mais je ne sais pas quoi présenter.

le seul secteur ou j'aurai pu me positionner aurait été celui du tabac aromatisé ( tabac a rouler et préfabriqué saveur mangue, coco , citron... surtout des saveurs exotiques) comme personne n'était dessus et que je savais la demande importante.

mais voila la ministre de la santé a dit vouloir interdire la cigarette " bonbon".

donc comment on peut faire pour gagner de l'argent sans travailler ? a part en étant artiste bien sur.

Écrit par : Jacques | 15/02/2009

Littérature

2 récompenses socratoscopiques pour
" La bonne humeur sur internet ",
étude comparative multimodulaire des débuts à nos jours, médias-parallèlisme et suivi de l'évolution qualito-quantitative des trajets phéromonologiques comme péristéréoléoducals ( l'équivalent en physique des particule du destin sexuel ) induits par la présence du clavier dans la sphère totoale et privée, ainsi qu'alimentation ( ou non ) de la matrice par le web 2.0.4.

Rapport par 16 membres de l'USPIA ( Union Syndicale des Psychologues Internationaux Amateurs ).

1826 pages, papier coquin, couché sur le dos
format 36x 36x 36x 37
Paradiplôme éditions

A reçu " la Loutre de méthane " par les lecteurs d " On sait quoi faire le dimanche " et le très convoité " J'ai compris " du mensuel Baisouille 2016.

source: AFE ( secondaires )

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/02/2009

@ Jacques de la blague

T'en fais pas, tu es TRES vif par nature; ta déduction sur l'inappropriation de la corrélation par un enfant d'une autre génération est digne de l'inspecteur Columbo expérimenté.
Bravo
----

@ Jean-Pierre, donc à tout le monde

Ca y est, Shirley commence ses désidérata; à peine lui ai-je parlé de la médecine du travail, en lui expliquant bien que celle-ci a un caractère évolutif vu que
1/ la crise du cinéma fait qu'on ne couvre que la partie plateau, et non plus l'ensemble du tournage. Par exemple si elle tombe enceinte hors de scène, l'avortement n'est pas remboursé.
2/ malgré tous les trucages 3D voir 4D, elle devra assumer un minimum et pas trop exagérer sur la coke,
...
qu'elle se met en tête de rameuter son avocat qui lui ne jure que par la biomédecine portative à puces ( Bonjour Or well, et adios
devises ).

Avec ses nanas j'ai toujours trouvé la solution, mais en flattant leurs marmailles. C'est charmant un ex-épouse esseulée avec môme ( qui remplace désormais le chien-chien de l'époque Suzy Delair ), c'est surtout gonflant quand le-dit môme veut faire le perchiste et pire les bruitages. Enfin...

Pour l'optimisation des flux médias, c'est clair. Les files d'attente, oui pardieu.
On peut même découper le film en tranche pour organiseur-libidineux-on -the-fly, moyennant obole-groupies ( Gérer son voyage, time is enjoy ).
Autrement dit, dis-moi ce que tu as dans tes poches et je te dirai à quelle donfe tu carbures, cad qu'il leur faut nos bouts de cake dans le portable.

Rassures-toi, je fais tout, mais alors absolument tout, pour que le bébé passe en Inde ( sous-contient où l'élite fait presque grand public, par comparaison ) en insistant sur le chic très bobonne bobo cher à Gabelle => le choix des couleurs sera déterminant / sans que le West Move-l'occident, et sa manie des tons neutres ( feutrés, glacés,mauves, etc..) ne perde son âme.
Qui ne rêve pas de conquérir le Tajmahland !



A par ça, toujours pas de Stagdéglation en nécronomie, comme l'été dernier, on fait notre bonhomme de chemin, Schlurps.
Noisette-litchis, pour les touristes japonaises, et comme la mode vient de la bas, eh oui, après les mangas, les sudukus, c'est au tour de l'érotisme nippon*#peinture, gravure, BD#* de déferler sur nos vieux rivages, nos copines et nos filles vont s'y mettre, re-Shlurps, et y en aura si ça marche à côté des pop-corns au paprika, à l'entracte, devant les tiquets pour les files d'attente, et tout ça en gardant à l'esprit qu'il vaut mieux se trouver près des chiottes, du bar et coin-fumeur, même illégaux, si on veut avoir une chance de rattraper la tendance " Printemps".

Au fond, c'est comme une tétralogie: tu fabriques 4 machins, pis tu touilles les personnages, ceux du 1er dans le 4ème, et ainsi de suite, tu secoues le tout délicatement, personne n'y pige rien (( il y a la marée montante )), et ils crieront au chef-d'oeuvre postmoderne.
Si un journaliste n'est pas content, on lui balance que l'hyper-classique inachevé, c'est vieux comme Job, qu'ils n'avaient qu'à ratisser large durant leurs études, comme disputer sur la fin d "Yong Gods Sunset ".
Le film n'a jamais existé, mais ils ne peuvent pas le savoir puisqu'ils ne l'ont pas vu, hé.

On simplifiera encore
Ton histoire d'après-hammam est tout particulièrement bonne, Colin est In the Off.
J'ai biffé la scène de la sécession et des aspirateurs qui se révoltent, ça fait peur à mon chat. A moins d'un fond sonore bloody-bad-room...

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/02/2009

l'un des seuls truc que j'ai compris c'es le découpage du film par épisode et ça c'est carrément l'avenir, ils utilisent ça dans le JV avec GTA 4 par exemple.

c'est un buisness plan très moderne car on voit que les gens on des remords a dépensé un gros truc d'un coup puis encore un gros truc.

il faut faire raqué une fois la somme normale pui une deuxième fois moitié ou 2/3 de moins pour un contenu EQUIVALENT.

Après le scénario et le style je vous laisse le soin de vous en chargé, l'inde est une tres bonne idée comme ça je pourrai prendre ma retraite dans 2 ans quand le film aura fait 100 000 000 d'entrées dans le monde.

Écrit par : JACQUES LE BUISNESS OBAMAN | 15/02/2009

@ Huzun, donc à tout le monde ?

Ce soir, 15.2.9
Excalibur, de John Boorman ( 1981 )
Arte, 20h 45

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 15/02/2009

Merci Vincent, heureusement j'étais dehors en train de refaire le monde autour de plusieurs chopes de bières et de verres de vin. Françaises, les bières ! J'suis pour le protectionnisme alcoolique. Soutien au viticulteurs !

Bref, des nouvelles de la nécronomie...

Il y a quelque temps j'avais commencé ma nouvelle nomenclature; le K.
Le K vaut depuis début 2008 (et Jérome Kerviel) environ 5 milliards d'euros.

Depuis, j'ai rajouté le M (de Bernard Madoff).
Comme je n'aime pas m'emmerder avec les conversions dollar/euro ou lycée de Versaillles; un M est egal à 10 K soient 50 milliards de ce que vous voudrez.

Et vla t'y pas que nos amis ricains enfoncent le record.
Il viennent de créer le I (pour Irak) qui vaut 25 K ou bien 2.5 M soient 125 milliars de PQ.

"In what could turn out to be the greatest fraud in US history, American authorities have started to investigate the alleged role of senior military officers in the misuse of $125bn (£88bn) in a US -directed effort to reconstruct Iraq after the fall of Saddam Hussein. The exact sum missing may never be clear, but a report by the US Special Inspector General for Iraq Reconstruction (SIGIR) suggests it may exceed $50bn, making it an even bigger theft than Bernard Madoff's notorious Ponzi scheme."
Source: http://www.independent.co.uk/news/world/americas/a-fraud-bigger-than-madoff-1622987.html

Ya pas à dire... sont Number One les ricains ! Z'ont enfoncés Bozo le clown !


Chez les cousins anglo-saxons, la marée descendante révèle des situations croquignolesques.

"L'Angleterre se prépare à connaître sa pire récession depuis le début des années Thatcher, avec un chômage réel qui dépasserait déjà largement les 14,5% -- le taux officiel étant de 6,4%.

Tony Blair a reconnu que ces chiffres sont truqués. L'ex-premier ministre a révélé que sur quatre millions "d'handicapés" recensés outre-Manche -- un record mondial rapporté à la population totale --, trois millions sont atteints d'une invalidité fictive (myopie, strabisme, légère surdité, spasmophilie... tout y passe), ce qui constitue un camouflage du chômage réel.

L'escroquerie du mythe du plein emploi ne s'arrête pas là puisqu'il faut rajouter 750 000 femmes répertoriées comme parents isolés et qui ont droit à une "généreuse indemnité" (une sorte de RMI amélioré)... à condition de rester dans leur doux foyer et ne pas faire mine de chercher du travail.

Ces heureux sujets de Sa Majesté, sponsorisés par le gouvernement, n'ont effectivement plus aucune chance de retrouver un poste dans un pays où la contraction du PIB pourrait atteindre 5% d'ici la fin du premier semestre 2009."

Source: http://www.la-chronique-agora.com/chronique/20090216.html


Autre nouvelle, cette fois de nos cousins du sud et une raison de plus de ne pas croire ce que nous vendent, mal, nos élites : Ne pas parler anglais peux vous sauver la vie.

Extrait : "Les banques italiennes sauvées par leur ignorance
...
Je m'explique. Giulio Tremonti, ministre italien de l'Economie et des Finances, a déclaré au journal Les Echos que, si les banques italiennes ont été épargnée par la crise des subprimes, c'est tout simplement parce que le milieu bancaire italien parle mal ou pas du tout l'anglais. C'est l'une des raisons qui expliquent que les banquiers italiens aient été les seuls en Europe à ne pas réclamer qu'on vienne à leur secours. J'ai relu l'interview plusieurs fois et je vous assure que ce n'est pas une blague. En clair, l'unilinguisme serait un pare-choc anticrise ! "


Sinon, chez nous, le train train habituel .... enfin non.

"Immobilier : à Paris, les taxes foncières vont augmenter de 55 % en 2009

La municipalité, qui a voté son budget 2009 mardi dernier, a décidé de faire supporter aux propriétaires l'essentiel de l'effort financier lié à la forte hausse de ses dépenses ces dernières années.

Les propriétaires parisiens vont donc faire grise mine lorsqu'ils recevront leur feuille d'impôt en septembre prochain. Les taxes foncières augmenteront de 54,98 %, selon Claude Jaillet, expert-comptable spécialisé dans les finances locales.

Explication de cette hausse. D'abord, le taux du foncier bâti passe de 7,11 % à 7,75 %, auquel s'ajoute une taxe départementale de 3 % nouvellement créée. Cela porte donc ce taux à 10,75 %. Ensuite, celui-ci s'applique à des bases locatives, elles-mêmes revalorisées de 2,5 % en 2009. Au total, on arrive bien à une hausse de 54,98% : (10,75% x 1,025% - 7,11%)/7,11%.

La progression des taxes d'habitation sera pour sa part limitée à 10,04 %, le taux communal passant de 8,80 à 9,59 % et le taux départemental de 2,36 à 2,39 %. Quant au taux de la taxe professionnelle, il grimpera de 12,35 à 13,46 % en 2009."

Source: http://www.capital.fr/immobilier/actualites/immobilier-a-paris-les-taxes-foncieres-vont-augmenter-de-55-en-2009-341939

Écrit par : huzun | 16/02/2009

Sur la geisha Fô s'enhardit de la mollesse du tout petit matin le merle



Il suffit que le N°2 décréta chez un François Leclerc " A Fond de cale, l'actualité de la crise " invité permanent du sempiternel blog du creux de l'été ( Hight of the summer ), celui de Paul, lorsque même Cléo, pâtre de son état regarde incrédule la cité d'ordinaire fourmilière acharnée " à la grecque " ne point vaquer à ses upsurvivales occupations diurnes, nocturnes, urnes de terres et de paroisses, délaissant ces arts vivants ou lobotomisés made in New Conceptual London Expressive Work Today Bara Bara ( not in Marge, you know ! ), ainsi que les arts morts ( hies ! ) de la famille au glorieux passé vers l'étang au saule pleureur l'étang aux trois Césars puisque filmé pour la scène du couteau entre Lady Beltham et les frères Karamazov, tous les cinq puisqu'on s'apercevra après la mort un peu prématurément déclarée par des intellectuels tourmentés par les conneries de leur petite minable décennie, mort factice donc de la dedostioïevskicité, inquisitorielle dans ce qu'elle a de neutre ( ah, ah ), que Fiodor avait imaginé deux frangins, tandis que l'imaginaire lâché dans les grandes théières de Russie sans brides et brindilles au vents doucâtres du libre-gardiennage de l'époque en fit naître deux, illégitimes et croyants aux tournantes, les tables donc, comme nous le verrons plus loin .. si Gégène veut bien poser son portable, ou sa météorite .. enfin bref, le pâtre éberlué par le score tant que par les scories des piques et des niqueurs et légèrement mouillés juilletistes qu'à la fin ne s'émeuve plus guère - un peu comme ses moutons qui étaient là avant les mausolées -
la phrase le N°2 lâcha :
" Les marchés rebondissent cet après-midi. Et pas parce que les fondamentaux (les chiffres de l’emploi US) sont devenus bons comme certains essayent de nous le faire croire. Uniquement parce que la BCE arrose les banques de liquidités. Et voilà, il suffisait aux banques de trépigner et ils ont leur sucette. "
Pour qu'immédiatement le N°6, accoutumé aux fauteuils et autres lichens redondants pour son dos, j'm'enfoutisme de l'anamorphose sauf pour Piero della Francessca et encore, que vous reconnaissez en moi, le j'm'enfoutiste pas Piero, encore qu'on soient copains qu'il s'agisse de gravures, de bretelles, de corsages quand il se mettent, en un mot de perspectives d'époques, se précipite pour fignoler d'un schlappsse, trop content pour l'occasion, la question mamellaire qui elle-même comme dab vous en amène une autre, que voici :
" Des sucettes à l’anis, Aaaannniie; oui, mais ça c’est pour les plus gentils.
Les grands énervés, eux n’ont pas leur dose de cocaïne. Alors ça tourne, tourne, c’est catégorique et ça vitupère.
Il faut des milliards, du fort, de la dope à mère-grand; la mégapolitique, ou le dealer dealé, fonce se et nous et les rassurer par un discours calme dans l’urgence, solide dans le maelström, rapide face au futur, lunatique dans le gouffre, tageur face au mur [ dos aussi ] .
Ca fait mal et on aime cela. Jusqu’à un certain point. Le non-retour exigeant une acceptation, belle oblique du destin ( et de la psychologie ), ni des phrases ni des explications.
Et puis, et puis, il y a l’appel au calme dans la rapidité, l’intelligence au milieu de l’acculturation, les grands sages qui veulent que nous ne pensions pas, restions frénétiques médiativores tant que la course ne redevient ballade, car là on s’aperçoit; alors il faut que nous restions calme, mais crétins. Ce n’est pas gagné pour leurs seigneuries, mais sait-on jamais: il y eurent des cris lors de QE0, après, eh ben, il y en eut beaucoup moins. Et si on faisait vraiment ce qu’on aime .. "
Les Utopies ne demandant que la parole, toujours selon les paléopythagoriciens de la Côte Est auxquels nous attachons notre pensée puisqu'elle vient d'eux et non pas de Néron, ce que Bertrand peut comprendre même quand il voit des filles, d'autres non-pensées agrémentaient les non moins non verbales soirées cosmocomplotistes, arguties estivales et rupestres pour les uns, flamboïance byzantine accompagnée d'estragon comme de flaveur piscicole pour d'autres, pour d'autres encore vanité citadine excentrée, remake non-fumeur et insipide de la fraîcheur belle époque du cinématographe glaciaire tant qu'amoureux de son premier jour à l'avenir venant, moment ou Mahomet rougit sans être en marge puisque nous le savons tous maintenant depuis le temps Dieu s'est absenté, remake insipide, oui, dernier point sur lequel la bête inhérente à Dame nature qui nous a fait tels que nous sommes - pas autrement - et qui me sert, hélas de cervelle quand les temps sont durs ou que la petite braille ou n'est pas encore rentrée
( cf. l'actrice et le rhumatologue, constat de la capitulation de la gnose fermière face à ses chaussettes, objet non-convoité mais malin symbolisant des fois, qu'en penser ? la virilité, la chaleur, et qui lorsque l'atmosphère tombe de Charybde en Scylla jusque dans l'antimatière du bon-sens, amène les grands jusque devant le pas de leur porte, sourires aux mains devant l'intrus caustique qui lui rappelle qu'il est toujours moins quart depuis un certain âge, et que l'autre mérite au moins un droit de parole, si ce n'est de pain, par charité et par de bonnes vieilles habitudes, par ma foi, habitudes auxquelles il est rarement bon de poser trop de questions et encore moins ensemble, sous peine de faire hurler quelque ancienne déesse du foyer ou des Olympes-A-l'Aise, de Blaise ou de Blaise en quelque sorte, la matrone ), ce point d'insipidité dont une bonne part de l'assemblée réelle ou phantasmagorée, de paix alanguie finissait par décréter la légère collégialité qu'ont sans étonnement les humeurs marines au milieu imprécis du ciel sombre, lorsque la torpeur bienfaisante fut interrompue par l'effroyable vitesse plastique et la sensation d'immanence ( sensation c'est dit, hein ho ho ho, n'allons pas trop loin, le pape ne crache pas devant les laotiens, mais tout de même, nous avons de la tenue, l'immanence tout court ce sera pour les carottes caméléons ou le Liechtenstein comme base de lancement ) que seuls ou à peu près de rarissimes moments de l'Histoire savent nous interpeller, on pourrait dire sans nous, mais il faut bien des spectateurs, quelque fois et y compris de sa propre tragédie, n'est-ce pas Eglantine ?! Hmmm bon )()), ses instants qu'on dirait éternels tant ils sont puissants, fragiles car les jumeaux de la permanence et de l'impermanence y tiennent leur cohorte de filandreuses trames en état d'équilibre et car il nous a été donné de voir les deux face d'une égale bague, le déséquilibre entrebaillé par notre condition illusoire est un leurre de fragilité mais qu'est-ce qui peut prouver le contraire ? Ah !! Plastique et sensation quoiqu'en une seule et unique expérience, comme une pile de trucs tombant du placard, dont des bouquins nom de dieu, à savoir que l'Histoire parla. Et voilà, comme l'Utopie. Le grand départ est pour bientôt, voici et pour compagnie de transfert magmadonquijotesquaf, Hidalgo décoloré pour les nuls, utile en lampes-tempêtes, décliné pour les tous petits avec des tourniquets rose et vert Hestashire - Elba-Lebourgh, sous sa forme premium dégoulinant le BANANA SPLIT A L'HUILE, ou au cannabinol si vous préférez. Toujours pas de stagdéglation en Nécronomie,, eh non, il y des choses qui sont faites pour durer, comme ça, ça s'effritole vaguement après 280 millions d'années, soit environ deux tours de galaxie par cheu nous ou 3/ 4 fois la distance NGC Pipi3.71 en année-lumière par rapport à chééé nouue. Et encore, les scientifiques s'intérrogent ... Alors..
Dites-donc c'est pas pour Shirley, ça, c'est clair, qu'elle découvre l'aute côté d'héroïne, de la coco c'était déjà pas triste [ voir plus haut : " 2/ malgré tous les trucages 3D voir 4D, elle devra assumer un minimum et pas trop exagérer sur la coke " ] . Mais se faire un alu en plein marécages avec les flics au culs, les figurants sont pas tirés vers le haut, déjà qu'on a pris ce qui avait dans les environs, faut faire gaffe, la preuve : un film , une cure, un film , une cure, un film , une cure. Et puis c'est pas comme ça qu'on voyait le progrès, nous les amis des Rodhodendrons hirsutum et des codes moraux botaniques. D'ailleurs quand elle sut cette avanie, Annie, exilée de son elixir, aval qua't sucettes vanille au Sussex.

Écrit par : Blaetey y Halo Melchior | 07/08/2011

[ s'effritole vaguement après 280 millions d'années, soit environ deux tours de galaxie par cheu nous ]
Nah nah 1 seul tour et quelque ( 1 tour = 250 mio d'annéee )
Tout de même. Faut pas exgérer. dsl.
Et puis d'abord, du calme
http://www.youtube.com/watch?v=qd_pah8tK-8&feature=related

Écrit par : Sonouircepoémid d'Ephèse | 08/08/2011

Les commentaires sont fermés.