20/11/2008

Résumé en jargon nécronomique

Analyse technique à la Prechter...
Double dong parfait( immo + action )
encore – 50 sur les marchés actions d'ici 1 an et à 30 à 50 % sur l'immobilier sur quatre ans (2012)
La dévaluation allant faire disparaître le fameux effet de richesse (du bobo au gogo)
nous emmènera inéluctablement vers la Très Grande Dépression, la perte du bonheur dans les démocraties de Marché et l'Apocalypse des Marques.

Au niveau Timing, on est pile poil, Quand je vois les journaux comme le Monde d'hier évoquer le risque alors que nous en parlons depuis plus d'un an ...je m'inquiète pour l'avenir du Monde hors le portage à domicile.

Donc prochaine étape mondiale / la stagdéflation...mais nous n'y sommes pas encore, un peu de patience...
avant cela il faut continuer de descendre sur le grand toboggan et arriver au grand splaash la piscine des ténèbres (2009)
A ce stade, devant le spectre du chatiment des neufs orifices à la japonaise...déflation de dix ans...
Tous les pays du monde vont injecter des liquidités massivement, les USA se rapprochent du taux zéro, la chine et les USA toujours annoncent des centaines de milliard de grands travaux pour prévenir le job crash.
Ce n'est seulement que dans cette phase que l'on saura si l'économie repart ou si à l'effet inverse de celui recherché ce nouveau déferlement de liquidités ne crée pas une déflation mondiale. La première...
C'est la panique dans l'hypermarché mondial...et l'on a le plus grand mal à conserver l'apparence d'une cohérence...Type bulle verte et soutien à l'industrie automobile...
Comme vous le voyez le suspens n'a pas finit de cesser avec les apprentis sorciers
La TGD, on va finir par l'aimer... c'est une bien meilleure alternative même si plus violente que la déflation à la japonaise désormais sans limite de temps....


Bienvenue dans la TGD (15 septembre 2008- 2012)

Commentaires

Que dire de l'usure, du stupre et du stuc, de la statue de Loth, Sodome et Gomorrhe tels péchés de toujours, sans arrêt incendiés par les fourches caudines du Dieu et Satan réunis en un seul, pour avoir été oubliés, ici-bas, seul combat valable, et rendre indigne enfin l'agitation diurne de cette masse grouillante qui ne veut qu'activer, plaire comme geindre en attendant Godot et ses meilleurs copains, Ducalme et Laverdure en purs abandons, lents cierges pâlissants sous une voute poussiéreuse, sans étoiles, sans crimes, sans valeur, sans rien, comme la dépression, cette flaque d'eau sans pluie qui revient, qui revient jusqu'au retard majeur d'un amoureux enfant.

Écrit par : Jefenjedi | 20/11/2008

Les commentaires sont fermés.