28/08/2008

Plan de relance "à la française"

"Il faut souvent changer d'opinion pour être toujours de son parti."
Cardinal de Retz

Le RSA n'est pas un rêve ou un projet humaniste destiné à extraire de la misère les 3,7 millions de personnes qui sont concernées par sa mise en œuvre

Le RSA est, en fait, un plan de relance déguisé.

Qu'attend-on réellement de ces nouveaux esclaves ???

Réponse : Qu'ils consomment plus...
Et que cette consommation, ajoutée à un endettement type crédit pour pauvres, de cette armée de réserve génère
au moins 0,5 du fameux point de croissance qui manque à notre pays et que notre président avait promis d'aller chercher avec les dents.

Imaginez une seule seconde (hypothèse farfelue) que les "bénéficiaires" du RSA se mettent soudainement à épargner la différence entre le RMI et le RSA, et ne l'injectent pas dans la consommation, imitant ainsi ceux dont les capitaux vont être taxés pour son financement.
Nul doute alors qu'il serait supprimé immédiatement.

Nous sommes donc bel et bien devant un plan de relance de la demande.
L'ampleur de nos déficits interdisant un plan de relance keynesien plus traditionnel à l'image de ce que font les autres pays.

la main qui dépense est préférable à la main qui se tend qui est elle même préférable au poing sur la gueule.
Ceux qui ont manifesté leur hostilité à cette nouvelle taxe ferait bien de s'en rappeler.


Nécronomiquement votre

Commentaires

Pourquoi Sarkosy n'a t-il pas des le début donné plus de pouvoir d'achat aux plus pauvres, sachant que c'est eux qui présentent la plus forte propension a consommer ?

Écrit par : Jacques | 28/08/2008

Sarkozy*

Écrit par : jacques | 28/08/2008

A Jacques,

le pouvoir d'achat ne se décrete pas...
le pouvoir d'achat n'est qu'une des résultantes de la croissance d'un pays et des investissements qu'il a fait
pour créer de la valeur (et non pas en distribuer)
A l inverse de ce que nous faisons, il faut developper une politique de l'offre (les entreprises) et ce en baissant les prelevements obligatoires et le cout du travail;
malheureusement le rêve du français n'est pas de devenir entrepreneur mais fonctionnaire.
aujourd hui en fait nous n'avons plus les moyens d'une politique de la demande et nous n'avons PAS la mentalité pour mettre en place une politique de l'offre.
Un changement de mentalité s'effectue sur dix ans....PAS MOINS
Nécronomiquement tien

Écrit par : necronomie | 28/08/2008

100% d'accord avec votre analyse. Le RSA n'est ni plus ni moins qu'un plan de relance de la demande. Je pense qu'il sera efficace puisqu'il faut bien compenser la hausse de l'inflation qui touche en premier les pauvres.
Quant à votre remarque sur une relance par une politique de l'offre, là je ne peux pas vous suivre. Il y a suffisamment de contre-exemples pour discréditer ce genre de stratégie.
Quant au rêve des français d'être fonctionnaires je n'y crois pas du tout. Ils veulent de la sécurité, et c'est bien humain...

Écrit par : tartocassix | 28/08/2008

100% d'accord avec votre analyse sur le RSA.
Je crois par contre que relancer la consommation passe par une augmentation des salaires quitte à travailler plus et par le plein emploi.
Quand on ferme une usine en France pour la délocaliser si on veut que ces nouveaux chomeurs consomment encore il faut leur proposer du pas cher.
Si ces memes gens ont du travail ils peuvent acheter le meme produit fabriqué en France meme s'il est plus onéreux.
Bruno

Écrit par : Bruno | 29/08/2008

A tartocassix

je pensais en fait à une nouvelle politique de l'offre à destination des TPE et des PME qui ont toujours été les oubliés des gouvernements droite gauche
la suppression de la taxe professionnel (racket) en est j'espère une amorce
je considére également qu on ne peut pas taxer les petits comme les gros( charges et cout du travail)
Exemple une TPE et Total
c'est ainsi que l'on securisera un peu plus, les plus modestes qui se lance dans l'entreprise libre (et non pas la libre entreprise) qui n'est pas une petite riviere a franchir en France mais un grand FLEUVE
Vive l'indépendance...

Écrit par : NECRONOMIE | 29/08/2008

Prendre dans la poche des classes moyennes pour une mesure qui aurait été largement financée par l argent gaspillé dans le paquet fiscal qui a fait FLOP. La consommation n'a jamais construit la croissance a long terme nulle part. La croissance c'est l innovation, l augmentation de la productivité qui augmente à terme le pouvoir d'achat. Pas de secret, la relance si elle a lieu doit se faire par ce côté pas par l'autre. Pourquoi innover en plein recul de la consommation ? C'est toujours le problème des cycles déflationnistes : l'argent reste enfermé dans la bulle obligataire et ne contribue pas ou peu à l'investissement. Ça peut durer 10 ans comme ça, jusqu'à ce que la croissance reparte d'elle même, par le biais d'une nouvelle innovation technologique majeure (découverte scientifique équivalente a l'électricité ou au nucléaire en son temps). Patience alors, mais ces plans de relance sont inutiles. En attendant l Etat fait gonfler la dette et s en fout.

Écrit par : Daniel Coulaud | 30/08/2008

1,2 milliards de chinois, et moi, et moi, et moi...


Il faudrait quand même dialoguer un peu plus avec l'Asie, les Autres.
Le protectionnisme à long terme, bôof.

Quand à la relance par l'innovation, oui; cependant les appentis-sorciers, il y en a marre.
Aucune humilité en général, et vis-à-vis de la matière encore moins.

Ce sera donc la LECON.

Par le maître des lieux

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 30/08/2008

Au Suivant

Après Gustav, Hanna, Ike, Josephine, Kyle, Laura, Marco, Nana, Omar, Paloma, Rene, Sally, Teddy, Vicky, Wilfred

De dépression en tempête; Chic alors

Écrit par : Vincent 1er Jedi | 01/09/2008

Les commentaires sont fermés.