08/08/2008

Comprendre les (faux) mouvements haussiers

Vous avez peut être constaté ces derniers jours une (pipoti pipota) embellie boursière.

Je vous en livre les cléfs et la réalité, nouvelle preuve, si besoin en était, de la gestion "courtermiste" des profits.

La phase se décompose comme suit :

1 Approche de la récession en zone Euro confirmée par la BCE
2 Conséquence : raffermissement du dollar par rapport à l'Euro
3 Baisse de la consommation du pétrole aux USA et en zone Euro
4 Conséquence : baisse de la spéculation sur le pétrole
5 Raffermissement du dollar confirmé
6 Conséquence : Baısse de la spéculatıon sur les matıères premıères lıée au faıt que les matıères premıères sont "lıbellées" en dollar.
Conséquence . ceux quı spéculaıent a partır d autres monnaies type euro opèrent aussı des dégagements et reviennent à des classes d'actifs plus traditionnelles comme les marchés actions (d'ou la hausse) d'autant que Procter et compagnie (les lessiviers, les produits d'entretiens, le papier cul, shampoing,rasoirs, servettes hygiéniques etc...) ont annoncé au Marché qu'ils allaient répercuter dans les prix les hausses passées des matières premières et ce, dés la rentrée par des augmentations d'au moins 10% dans un premier temps.
Les profits vont donc augmenter, les actions monter et à nouveau cracher plus de dividendes...

Vous voyez, c'est simple l'économie quand il s'agit de dépouiller madame Michu...

Nécronomiquement votre

Commentaires

Et en No 7 etc ?

La suite, la suite, la suite !!!!

Écrit par : Alexandre | 08/08/2008

Hello

la baisse de l'Euro est à mon avis un leurre. La nationalisation du système bancaire Américain, qui viendra tôt ou tard, nous rappellera a quel point le $ est une monnaie forte (rires), avec la fuite en avant du déficit public. De plus tu remarqueras que cette hausse du $ intervient très précisément le jour de l'ouverture des JO, comme par hasard. Qui soutient de $ ?. -2% en une séance!

A mon avis, tout comme pour l'euro, il y a eu des directives pour faire chuter les cours du pétrole et donner l'illusion d'une embellie.évidemment que la demande chute, mais offre/demande sont ils les paramètres qui déterminent le prix du pétrole? il y a 1 mois, les analystes parlaient d'un baril a 200$ pour x raisons, maintenant ils disent qu'il va retourner a 80$ pour y autres raisons. Cela dépendra essentiellement :

-de la situation en Iran
-de la situation aux frontières de l'Europe (Géorgie)
-de la crise bancaire qui pourrait continuer a engendrer un affaiblissement du $, et donc un repli refuge sur les matières premières

6 -Oui et Non. La hausse des prix des matières premières fait justement chuter les actions de ces entreprises car elles sont incapables de répercuter entièrement la hausse dans le prix de vente, sous peine de voir les ventes baisser. Au final elles sont donc toujours perdantes, car les salaires ne suivent pas, et les gens se serrent la ceinture. Un exemple : Carrefour.

Écrit par : Daniel Coulaud | 10/08/2008

A danıel

je ne parlais pas des valeurs des distributeurs type carrefour
maıs des ındustrıels type Procter
regarde les cours tu verra que le marche a saluer l annonce des futurs augmentatıons dans les cours (Dow jones)


les matıeres premıeres se payent en dollar donc des que le dollar monte les prıx baıssent ıdem que pour le petrole

par aılleurs je te confırme que tous ceux quı speculaient sur les matıeres premıeres en beneficiant de la force de l euro ont opere des degagements des que l euro a baısse

contraırement a toı je pense que c est la fın de l euro fort

Écrit par : necronomıe | 10/08/2008

Pékin fait baisser le yuan et assouplit son contrôle des changes.

G. Q.
08/08/2008 | Mise à jour : 19:44 |

Alors que l'excédent commercial de la Chine montre des signes d'essoufflement, la Banque du peuple s'efforce de faire baisser le yuan face au dollar depuis une dizaine de jours.

Cette tendance marque une rupture de la politique de la banque centrale chinoise qui a laissé le yuan s'apprécier de 20 % depuis trois ans, dont plus de 7 % depuis le début de l'année. De fait, certains exportateurs ont mis en cause cette appréciation du yuan pour expliquer la dégradation de la compétitivité des produits chinois. En témoigne la baisse de 12 % de l'excédent commercial chinois sur les six premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2007.

Au-delà de l'effet négatif sur l'excédent commercial de cette baisse de compétitivité des exportations, l'appréciation du yuan a provoqué un afflux de capitaux spéculatifs qui contrarie les efforts de la banque centrale pour lutter contre l'inflation. Celle-ci a accéléré ces derniers mois sous l'effet de l'envolée des produits alimentaires et de l'énergie.

Pour tenter de limiter les flux considérables de capitaux étrangers, Pékin vient d'annoncer un assouplissement de sa réglementation des changes. Désormais les entreprises exportatrices chinoises pourront conserver leurs recettes en devises étrangères. Jusqu'à présent, elles devaient les céder sur le marché des changes. Par ailleurs, les contrôles sur les mouvements de capitaux à court terme vont être renforcés.

source : le figaro.

voilà donc ces brusques mouvements de change...

Écrit par : Daniel Coulaud | 10/08/2008

cela ne durera pas...du moins c'est ce que je pense (le doc que je t'ai envoyé par mail)

Écrit par : Daniel Coulaud | 10/08/2008

la main invisible de Smith c'est pas du pipo...

Écrit par : jacques | 10/08/2008

Les commentaires sont fermés.