03/04/2008

pyramide inversé ou création d'un sous-plancher

Tout ce qui est en haut sera-t-il un jour en bas comme dans le Talmud ?

Pas sûr concernant les banques si l'on en croit Ben Bernanke dont les commentaires d'hier sont éloquents :


lors de son discours devant la commission économique du Congrès, d’avoir aidé Bear Stearns. Son explication est plus qu’un aveu. En cas de crise financière, dit Bernarnke, les règles de la libre concurrence ne s’appliquent plus pour les banques. Elles ont ainsi pu faire n’importe quoi, pendant des années. Prendre des risques démesurés pour que ses patrons se gavent de stock-options. Elles survivront, de toute façon.
Libération


Un bel exemple de lucidité du patron de la FED

Mais en sera-t-il de même pour les gens qui sont endettés et qui vont voir année après année leur bien immobilier perdre de la valeur...?

Que ceux sont en bas actuellement se rassurent, ils resteront en bas mais mécaniquement remonteront d'un cran dans la chaîne de la valeur car les endéttés seront aspirés sous eux dans un sous plancher.

En quelque sorte le Krach, dont on sait maintenant qu'il ne peux concerner les banquiers destinés à être sauvé dans l'arche de Zoé, est réservé à leur clients.

Après nous le Déluge...Ce que l'argent prélevait sur le vivant ne retourne plus à la survie mais reste à l'argent. La boucle est bouclée.
"Appauvrissez-vous pour que s'enrichissent ceux qui mettent leur salut dans l'argent" aurait pu dire Christine Lagarde.

Nécronomiquement votre

Commentaires

Si les banques sont sauvées des eaux, pourquoi les fonds de pension de la planète vont droit à la faillite? N'y aurait-il aucun lien entre banques et fonds de pension?
Il y a quelque chose qui m'échappe!

Écrit par : Gaétan | 03/04/2008

A Gaëtan,

Lorsque le marché aura pris conscience de ce retour de l’inflation, les taux à long terme vont fortement augmenter, réduisant d’autant la valeur des obligations. Ce krach obligataire aura des conséquences néfastes pour les fonds de pension, souvent investis à hauteur de 70 % en obligations

Écrit par : necronomie | 03/04/2008

T'endetter en période d'inflation, meme pour un bien dont la valeur baisse au fur et à mesure des années est moins grave que de t' endetter en période de désinflation.
Or passé le pic inflationniste actuel essentiellement du à la spéculation sur les "goodies" et la préservation des marges à quoi va t'on assister?
Probablement à un ralentissement mondial de l'activité, des Américains sans argent et des Chinois sans travail. La loi du marché étant ce qu'elle est celui qui vendra le plus bas vendra entrainant une spirale déflationniste.
Ca à déjà commençé dans le monde automobile et la GD.

Mais enfin que ce soit une période d'inflation à 2 chiffres ou une période de désinflation longue ca nous promet des poussées d'adrénaline.

Manquerait plus que les Us suspendent le paiement des interets de leur dette voir remettent les compteurs à zéro.En promettant l'envoi de quelques porte avions à celui qui proteste un peu fort et c'est réglé.

Écrit par : Bruno | 04/04/2008

A Bruno,

Après la stagflation, viendra le temps de la stagdéflation qui sera bien pire avec son lot de tensions géopolitiques
Excellente analyse Bruno

Écrit par : necronomie | 04/04/2008

Les commentaires sont fermés.