02/04/2008

Rendez-nous l'épargne forcée...

d4b2976369a2dcab12c3e5de82477ac5.jpeg



L’Etat qui est toujours prévoyant avec notre argent, fixe les taux des prélèvements obligatoires.
En France, les plus hauts d’Europe…(La Suède vient de baisser les siens)
Ces prélèvements obligatoires sont constitués en partie d’épargne forcée tout comme les plans de participation que notre Président a permis de débloquer afin de stimuler la consommation.

Le montant de cette épargne forcée est considérable. Dans un pays comme la France où les prélèvements obligatoires représentent 45 % du PIB et 54 % du revenu des ménages, une moitié est faite de cette épargne forcée : plus d’un quart de ce que gagnent les Français.
Une partie de cet argent nous revient sous forme de redistribution et de prestations sociales : couverture de la maladie, du chômage et retraites, une partie est absorbée par les administrations et les cadeaux faits aux médecins.. Le coût des prestations sociales fournies par un monopole public est très supérieur à celui que demanderait un système privé concurrentiel, quant aux retraites, il faudra travailler inévitablement jusqu’à 70 ans, et d’ici là qui peut prédire que le système arrivera à surmonter le cap décisif de 2015.
Concernant le chômage, il sera devenu très difficile d'en percevoir les fruits, contraints que seront les gens d'accepter n'importe quel emploi sous peine de radiation.
Autrement dit, nous cotisons plus, que nous en bénéficions et que nous toucherons…
D’ici très peu de temps, on nous expliquera alors que nous vivons plus vieux grâce au travail car nous allons mourir guéri en plein emploi et appauvri.

C’est pourquoi, en pareille période, je propose que soit rendue l’épargne forcée aux Français
Qui le souhaitent et qui ont besoin de cash en ce moment .
1ere résolution de crise basée sur le Principe nécronomique que nous saurons mieux le géré individuellement que l’Etat le fait pour nous.
Lorsque l’Etat aura fini ses réformes et démontrer ses capacités à réduire son train de vie.
nous déciderons ou non de réintégrer le cours de l’épargne forcée si les prix sont concurrentiels.
Ce n'est plus à nous de payer les cotisations (y compris Ursaaf) et les retraites des médecins (ainsi que leur maison de campagne).

Résolution à mettre au vote au sein de Nécronomie Internationale
Vive l’épargne libre…

Nécronomiquement votre.

Commentaires

Je ne suis pas d'accord le système par répartition et les diverses prestations sociales sont de qualité en France pour un coût pas nécessairement supérieur à ce que propose le privé. Il y a parfois du gaspillage et trop de fonctionnaires dans certaines branches c'est tout. Supprimer la moitié des guignols de l'assemblée, de l'Élysée et du sénat permettrait de faire des économies, ainsi que dans certains ministères...

mais de là à revoir le modèle je suis clairement contre quand je vois les dérives aux US. Tu crois qu'il va leur rester des retraites aux Américains après le futur krach boursier?

Écrit par : Daniel Coulaud | 02/04/2008

A Daniel,

Non il ne restera rien, je ne préconise pas de changer de modèle simplement que l'on permette aux salariés qui n'ont pas la chance d'avoir des participations dans leurs entreprises de pouvoir débloquer un certain temps leur épargne forcée.
De même , je pense que certains postes de fontionnaires doivent être réservés aux plus démunis d'entre nous qui ont tentés de créer de la valeur et qui ont échoués.
lis ce que qu'écrit le prix Nobel d'économie bengalais....
et l'intérêt du micro crédit.
et considère aussi que le travail salariat (CDI) est condamné à disparâitre.
L'entreprise est faite pour crée des richesses pas des emplois...
Nécronomiquement tien

PS renseignes toi quand même sur les avantages
en terme de cotisations (ursaaf y compris) et retraites payées qu'ont les médecins qui se prétendent une profession libérale...
Sais tu que la Thailande investit massivement dans le tourisme médical (après le tourisme sexuel) et qu'on peut s'y faire refaire les dents (par exemple) à un prix trois fois
inférieur à la France...et que les mutuelles étrangères les prennent en charge...
mieux que la CMU et plus facile d'accès car la CMU est difficile d'accès et le sera de plus en plus...Cest la réalité

Écrit par : necronomie | 02/04/2008

je suis trop pauvre pour avoir des privileges et trop riche pour avoir des aides ,donc le systeme de repartition ne m aide pas beaucoup.Etant salariee d une petite boite je ne fais que subir les differentes decisions de notre cher gouvernement ,35heures ,heures sups je parle au nom des fainéants qui bossent pour un smic.De plus n ayant pas eu de parents possedant un capital ,je me permets de preciser que si l egalite des chances n existe pas et que je trouve injuste que toutes les cotisations versees de ma part a l etat ne me seront jamais reversees, sous quelques formes que ce soit,je vais devoir bosser jusqu a 70 ans en sachant que physiquement je serai mal en point. montrez moi que le systeme marche bien.

Écrit par : fanny | 02/04/2008

A fanny,

Bruxelles a tranché, nous allons avoir le choix et chacun fera le sien...
Pensées aux sur-irradiés d'épinal ( meilleur système de santé du monde)
et à toutes les personnes atteintes de maladies nosocomiales...)

Nécronomiquement tien et bon courage pour la suite....

Écrit par : necronomie | 02/04/2008

Les commentaires sont fermés.