28/03/2008

Christine Lagarde VS Tony Montana

f892cc041b49b171e1a2bce39a96cf44.jpeg


Après tout qui a besoin d’un cerveau ? Qu’on me tire une balle dans les yeux !
Et l’on verra bien si j’en meurs… »


Teenage Jesus and the Jerks « no new york » 1978

A regarder hier soir, Dame Christine Hagarde à la télévision, c’est en tous cas la question que l’on peut se poser.
Qui a besoin d’un cerveau ? ? ?

Les politiques comprennent-ils réellement l’économie et les mesures qu’ils prennent
ou passent-ils leur temps à récupérer ce qu’ils croient en comprendre…

Christine Lagarde n’a pas vu venir la crise que je prédis sur ce blog depuis plus d’un an et qui était pourtant plus que prévisible.
Plus fort encore, elle clamait à sa nomination « enrichissez vous, enrichissez-vous »

il y a encore quelques mois, nous étions un peuple de gros fainéants qu’il fallait remettre au travail, abrutis que nous étions par la consommation de drogues, d’alcool et d’antidépresseurs (Champion du monde…)

Aujourd’hui la France résisterait mieux que les autres pays à la crise économique grâce au fameux paquet fiscal qui soutiendrait la consommation.

Hé oui, comme je l’écris souvent, les économies occidentale reposent sur la consommation
(70 % du PIB en France)
Travailler plus ne sert donc à rien si ce n’est à consommer plus car les achats que nous faisons pèsent beaucoup plus sur notre avenir commun que le travail que nous effectuons séparément.

Qu’en serait –il sans un les 38 milliards de déficit annuel du pays qui sont autant de dépenses publiques et sociales générant de la consommation ???

Nul est besoin de travailler en fait, on pourrait nous redistribuer directement cet argent afin que nous le dépensions.
C’est d’ailleurs ce que la mise en place du paquet fiscal (hors les heures sup) permet pour les plus aisés d’entre nous et là est l’injustice…

Je prétends même que l’économie souterraine des banlieues qui représente a peu près le même montant a plus d’impact sur la santé de notre économie par son influence directe sur la consommation car les dealers claquent leur argent sans compter (blanchiment) que le dit "paquet…"
Cela, vous ne l’entendrez jamais à la télévision.
Peut-être faudrait-il remplacer Christine Lagarde par Tony Montana

Nécronomiquement votre

Commentaires

Je pense que Lagarde a très bien vu venir mais n'a rien dit (il faut toujours avoir une longueur d'avance sur le citoyen de base, sinon il risque d'anticiper et donc de ne plus être contrôlable). Je pense que des gens comme Greenspan ou Paulson savaient très bien ce que cela provoquerait que de laisser croitre indéfiniment la masse de crédit...

« Il n'y a aucun moyen de soutenir durablement un « boom » économique résultant d'une expansion du crédit. L'alternative est ou bien d'aboutir à une crise plus tôt par arrêt volontaire de l'expansion monétaire, ou bien plus tard par l'effondrement complet de la monnaie qui est en cause. »

Ludwig von Mises (un libéral)

Écrit par : Daniel Coulaud | 29/03/2008

News importante (29/03/2008) :

USA: le gouvernement veut élargir les pouvoirs de la Fed
WASHINGTON - Le gouvernement américain proposera lundi d'élargir considérablement les pouvoirs de la banque centrale des Etats-Unis en lui permettant notamment surveiller les marchés financiers pour éviter des catastrophes comme celle des "subprime", rapporte samedi le New York Times.

Selon un résumé de ce projet que le journal dit avoir obtenu du gouvernement, la Réserve fédérale américaine (Fed) se verrait octroyer le pouvoir d'enquêter sur n'importe quelle institution financière dont l'activité serait susceptible de mettre en péril la stabilité économique du pays. Elle aurait aussi toute latitude pour combattre les risques pour le système financier dans son ensemble.

La Securities and Exchange Commission (SEC), autorité de régulation des marchés financiers américains, perdrait de son pouvoir et pourrait être fondue avec la Commodity Futures Trading Commission, autorité de régulation des marchés des matières premières comme le gaz ou le pétrole, ajoute le journal.

Ces propositions, qui doivent être rendues publiques par le ministre du Trésor Henry Paulson, font partie d'un plan de réforme des autorités de régulation du système financier, accusées de n'avoir pas su voir venir la menace que représentait l'édifice branlant des crédits immobiliers à risques ("subprime"), qui a fini par s'écrouler à l'été 2007, entraînant les Etats-Unis dans la plus grave crise financière qu'ils aient connue depuis plusieurs décennies.

Mercredi, M. Paulson avait appelé la Fed à élargir sa surveillance des institutions financières, quelques jours après que celle-ci eut autorisé les banques d'investissement --telles que Goldman Sachs, Merrill Lynch et Lehman Brothers-- à emprunter à sa fenêtre d'escompte, qui délivre des taux d'urgence jusque-là réservés exclusivement aux banques commerciales.

...

Écrit par : Daniel Coulaud | 29/03/2008

au fait très sympa le logo avec l'euro dedans ;-)

Écrit par : Daniel Coulaud | 29/03/2008

Les premières manifestations salariales, je les ai vues dans les années 60 dans les rues de Grenoble où les mineurs défilaient, les mines d'antrhacite de La Mure devant fermer. Et depuis, méthodiquement, consciencieusement, on assiste au « détricotage » de l'industrie française, il y a comme une entente de mauvais larrons en foire...J'ai bien peur que « le premier quart d'heure de silence » ne soit plus très loin....

Écrit par : Gaetan | 29/03/2008

Entièrement d'accord avec Daniel Coulaud, ça n'est pas la première fois du reste.
Comme j'allais écrire exactement la même chose que lui sur Lagarde, inutile d'en rajouter !
Cordialement,
Florence

Écrit par : Florence Duchêne | 31/03/2008

Les commentaires sont fermés.