24/03/2008

Jean-claude Trichet, David Ricardo et l’inflation.

7e80adc14146549273c484e6ea12d5c3.jpg

David Ricardo

La lecture du journal du dimanche et de l’éditorial de son rédac-chef Jacques
Esperandieu (un nom de circonstance…) nous démontre que le message que je porte depuis plus d’un an dans ce blog, commence à poindre dans l’opinion publique.

la planète tout entière est-elle au bord d'une catastrophe économique, financière, monétaire comme elle n'en avait pas connu depuis longtemps?
Difficile désormais d'écarter cette sombre perspective. Surtout devant l'incapacité persistante des autorités compétentes à trouver des solutions
durables pour faire face.
Une (petite) lueur d'espoir dans cet océan de catastrophes?
La France pourrait résister un peu mieux au choc grâce à une consommation des ménages soutenue. A condition que, comme prévu, la poussée inflationniste se calme au second semestre.


Alors là, mon cher Jacques, vous portez véritablement bien votre nom…
Car espérer est une chose, y croire en est une autre et je ne saurai trop vous conseiller de parfaire votre culture en relisant l’œuvre de David Ricardo (1772-1823), théoricien économiste autodidacte mais suffisamment praticien pour être retraité à 42 ans. auteur entre autres du remarquable ouvrage :
Le cours élevé du lingot, preuve de la dépréciation des billets de la banque (1810)
Dans le Bullion Report remis à la Chambre des communes en 1810, Ricardo dénonce l'émission excessive des billets de banque, source selon lui de l'inflation. Il préconise que l'émission de monnaie soit limitée par le stock d'or, afin d'en garantir la valeur.
Pour remettre les choses et les siècles en perspectives, je ferai simplement remarquer la chose suivante :
Avant la crise bancaire, la création monétaire mondiale progressait au rythme de 20 % par an. Un niveau INVRAISEMBLABLE, qui équivaut à une inflation de 12 à 13 %, compte tenu d’une croissance économique mondiale de 5 %.
Hors depuis, La Fed et Bernanke aka Bernie la plante ont encore plus fait fonctionner la planche à billets pour sauver les potes de la Money power, banquiers et fond d’investissements.
Créant ainsi potentiellement entre 15 et 18 % d’inflation.
Pour l’instant, Jean-claude Trichet gouverneur de la banque centrale européenne a su résister à Sarkozy et à certains gouvernements européens qui le poussait à appuyer sur le bouton du détonateur de la baisse des taux, grâce notamment au soutien d’Angela Merkel.
Ainsi, nous avons pu être protégé (mais oui...) de l'hyper-inflation pour ne connaître que l'inflation (et déjà ça gueule !!!)
Les Américains ayant pris l’habitude depuis 60 ans de faire payer leur casserole au monde entier, ont déjà prévenu via Bernie la plante qu’ils continueraient, si besoin était, de baisser les taux, ce qui dans un futur très proche presque immédiat va contraindre Jean-Claude Trichet a appuyer à son tour sur le bouton du détonateur, car il ne pourra résister très longtemps à la pression des pays exportateurs de l’Europe pénalisé par la parité Euro/Dollar et à la Présidence européenne de Nicolas 1er.
Si cela était (et cela sera) plus rien ne protégera l’Europe de l’hyper-inflation et celui que nous avons élu comme le Président du pouvoir d’achat, en sera authentiquement celui qui l’aura détruit.

Allez, Jean-Claude, un petit effort, appuies sur le bouton…

Nécronomiquement votre

Commentaires

Avril, mai , juin, trois mois pour faire des stocks !!!!

Écrit par : Gaetan | 24/03/2008

Oui, toujours ce mélange d´inflation des produits de base et de déflation de l´immobilier et des actions... Entre scénario du Japon des années 90 (déflation) et des US des annés 70 (inflation). Les US ne publiant pas leur croissance monétaire depuis plusieurs années ils est difficile de voir si l´on assiste au repli de la masse monétaire qui avait été responsable de la longue crise du Japon (très forte contraction du crédit). A priori selon shadowstats ce n´est pas le cas bien au contraire la masse monétaire continue de déraper à un rythme assez inquiétant. Le risque majeur est que les salaires ne suivent pas cette inflation : c´est alors une perte de pouvoir d´achat irréversible, ainsi qu´une épargne qui perd de sa valeur : il n´y a personne qui est gagnant dans ce cas, excepté ceux qui détiennent des actifs et qui les ont DEJA remboursés ou bien ceux qui ont une rente.

Les médias nous expliquent que les MP sont une bulle spéculative oui et non ce sont des actifs para-monétaires...et l´or lui est une monnaie compte tenu non pas de sa rareté mais du fait que justement les stocks sont énormes comparé à ce qui est extrait (relative stabilité du stock).

Écrit par : dan_y44 | 25/03/2008

Les mesures de la Fed n'ont elles rien changé ??

Écrit par : kaiser | 25/03/2008

A kaiser
Les pompiers pyromanes sont en panique :
preuve de ce que j'annonce ce jour
La Banque centrale européenne (BCE) a servi 15 milliards de dollars à 28 jours aux banques de la zone euro au taux fixe de 2,615%, le taux le plus bas retenu pour une adjudication similaire tenue par la Réserve fédérale pour les banques américaines.
Bonjour l'inflation...(avant la déflation...dans 1 an)

Écrit par : necronomie | 25/03/2008

A kaiser

le plus hallucinant, c'est que le systeme essaie de sauver les banquiers qui ont plantés les gens et que l'on continue à leur faire confiance
Ils auront encore leur bonus cette année...
voir l'interview du nobel d'économie
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080324/tbs-usa-economie-finances-f41e315.html

Écrit par : necronomie | 25/03/2008

Voici, cher jpc, ce que j'ai pu lire sur un site d'économie:

«Le CAC 40 a bondi de 3,49%, la crise bancaire semble sous contrôle etc...etc» et aucune info sur ce prêt de la BCE. Et pourquoi sevir des dollards ? À quel jeu joue Trichet?

Écrit par : Gaetan | 25/03/2008

Cher Gaêtan,

tu auras la réponse demain, ma note sortiras à minuit pile heure française, elle est déjà écrite...
concernant la bce
voici le lien de l'AFP repris par yahoo
http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080325/tbs-bce-monetaire-7318940.html
ou plus simplement tapes BCE dans yahoo puis actualité.
A demain pour l'explication

Écrit par : necronomie | 25/03/2008

Les commentaires sont fermés.