09/02/2008

La récession traverse l'océan

Vous connaissiez l’histoire de Bonny and Clyde, maintenant vous allez connaître l' histoire de Northen Rock La banque britannique en difficulté, dont vont avez pu voir sur les chaîne de télé, les gigantesques queues de clients paniqués qui voulait retirer leur argent, sera désormais classée parmi les entreprises publiques, annonce l'Office national de la statistique, ce qui aura pour conséquence d'ajouter ses dettes à la dette nationale.
Cette décision était attendue après le renflouement de l'établissement par la Banque d'Angleterre, à hauteur de 25 milliards de livres sterling (33,3 milliards d'euros).
La Banque d'Angleterre, la banque centrale britannique sera elle aussi considérée désormais comme un établissement public, ce qui signifie que toute aide future à un établissement de crédit privé sera intégrée dans les comptes nationaux.
Sa décision, avec effet rétroactif au 9 octobre, devrait avoir pour conséquence de faire franchir à la dette nationale britannique le seuil de 40% du produit intérieur brut (PIB), un plafond sous lequel le gouvernement entendait jusqu'à présent la contenir.

Est-cela, le fameux modèle Anglo-saxon que gauche et droite voulait nous vendre? il y a encore très peu de temps...

C’est simple le modèle Anglo-saxon : quand ça réussit, ce sont les riches qui gagnent de l’argent, quand ça perd ce sont les pauvres qui paye une deuxième fois pour renflouer les riches qui les ont arnaqué.
Une fois en tant que consommateur, une fois en tant que contribuable...


On privatise les profits et on nationalise les pertes...

Les commentaires sont fermés.