04/12/2007

Marketing de l'égalité des chances

Laurence Parisot a raison lorsqu'elle affirme que le travail est précaire car dans la vie tout est précaire : l'amour, la santé etc...

Il n' y a qu'une chose qui atténue cette précarité, c'est ce que vont laisser Papa et Maman à leurs enfants.

Qui peut dire ce que Laurence Parisot serait devenue si elle n'avait pas été héritière du Groupe Parisot et 272 em fortune de France.

La précarité pour Mme Parisot, c'est juste un concept qu'elle manie pour vendre ses réformes. Elle n'a jamais connue, ne connaîtra jamais, et ne peut donc que comprendre intellectuellement ce qu'est la précarité.
Ce qui fait une grosse différence avec la vivre heure par heure et jour par jour.

Si l'on veut réellement parler d'égalité des chances, il faudrait que nous naissions tous avec la somme d'argent et le même capital social ou réseau relationnel.

Commentaires

L'égalité des chances c'est un mythe. Chacun doit faire au mieux avec ce qu'il a. Néanmoins même quelqu'un comme W.Buffet signale aujourd'hui l'aberration du capitalisme libéral (ou pas) qui est en train de se développer en donnant de moins en moins de chance au travail. Les Chinois seront là pour nous rappeler que Marx a encore raison et que c’est le travail qui fait tout. En Europe c’est fichu seule la rente à de l’avenir.

Écrit par : Daniel Coulaud | 04/12/2007

Ne faisait il pas d'ailleurs remarquer qu'en temps de crise , il existait toujours une possibilité d'augmenter les profits en dimininuant les salaires...
c'est le principe des délocalisations...

Écrit par : necronomie | 05/12/2007

Les commentaires sont fermés.