26/10/2007

Marketing Nécronomique

je vous l'avais annoncé dans ma note du 13 08 (Krach mondial), l'Espagne va connaître des problèmes liés à l'explosion de la bulle immobilière
et à l'immigration (ayant absorbé la quasi-totalité de l'immigration africaine pour faire à ses besoins de constructions)

je vous invite donc à relire ma note du 13 08 et à lire ce qui suit :

Le chômage est reparti à la hausse en Espagne, une mauvaise nouvelle à cinq mois des élections pour le chef du gouvernement socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, alors que le ralentissement de la construction et l'immigration risquent d'accentuer la tendance.

Le taux de chômage augmente de huit décimales jusqu'à 8,03%" au troisième trimestre par rapport au deuxième, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique (Ine), précisant qu'il y a 1.791.900 chômeurs en Espagne (+31.900).

Certaines voix en Espagne commencent à s'interroger sur la capacité d'absorption par l'économie espagnole des très nombreux immigrés qui ont afflué ces dernières années et qui représentent désormais 9,9% de la population.

En février, une étude du groupe de travail temporaire Adecco et de l'école de commerce IESE démontrait que le taux de chômage des étrangers commençait à dépasser celui des Espagnols.

Le syndicat CCOO a relevé vendredi que "l'économie espagnole, bien que toujours en croissance, n'est plus capable d'absorber la hausse de la population active, espagnole et étrangère".

Les chambres de commerces espagnoles relèvent aussi que les étrangers font partie de ceux "qui ont le plus souffert" de l'évolution du marché du travail.

Ce changement de structure de la création d'emploi est en partie due à un facteur extrêmement important en Espagne, le ralentissement du puissant secteur de la construction.
Source Boursorama

Nécronomiquement votre

Les commentaires sont fermés.