24/10/2007

Marketing médical : « Le meilleur système de santé du monde »

Il y a une quinzaine d'années, un ami, exilé depuis à la Silicon Valley, me fît le compte rendu de sa réunion avec le ministre des télécoms de l'époque, (qui a occupé et qui occupe depuis de plus haute fonction) nous étions alors au tout début de l’Internet, au moment , où en France régnait le minitel que nous pensions alors exporter au plan mondial.
Pionnier de son époque, il avait conçu un navigateur 100 % français.
« Qui vous a demandé de faire cela ? » lui avait objecté le ministre …
« j’ai pensé que cela intéresserait la France d’avoir un logiciel français sur le réseau des réseau » avait rétorqué mon ami.

Mais non, il faut croire que seule la révolution agricole du siècle précedent pouvait intérésser notre pays.

Pourquoi s’étonner, dés lors, que tout soit désormais en Anglais…et pourquoi s’étonner du désastre sanitaire d’Epinal où 4900 personnes ont été sur-irradiés parce que la notice du logiciel de radiothérapie était en anglais...
et qu’aucune des personnes qui le manipulaient ne parlaient cette langue.
Agé de 48 ans et ayant donc connu plusieurs Présidents de la république, je ne me souviens pas qu’un seul parla cette langue (y compris le dernier à part quelques balbutiements suite à des cours intensifs)
Faut-il s’étonner dés lors du déficit commercial et de nos difficultés à exporter hors des pays du maghreb et nos anciennes colonies ?
Nous sommes à l'image de nos gouvernants qui nous ont entretenus dans le virtuel durant des décennies en nous expliquant que nous étions le centre du monde.

Nécronomiquement votre

Commentaires

Oui, un manuel de cette importance aurait aussi dû être traduit en Français... je travaille en Allemagne, et tous les meeting sont en Allemand, même si tout le monde ou presque parle Anglais. C'est un principe que je comprends. L'ouverture d'esprit et la pratique de langues étrangères n'empêche donc pas de défendre sa langue, surtout quand on est chez soi, mais aussi en la faisant connaître à l'étranger. Mais pour pouvoir défendre sa langue, et donc sa culture, il faut aussi montrer que l'on s'intéresse à son voisin, et c'est ce qui nous a manqué...l'arrogance française est une réalité.

Écrit par : Daniel Coulaud | 24/10/2007

Les commentaires sont fermés.