21/08/2007

Marketing du sens : Pourquoi travailler ?

304aeade9e7bf5437851a1bfed73fb5c.jpg

Christophe Barbier, le nouveau Duhamel, Directeur Général de l'Express, l'homme à l'écharpe rouge se pose des questions sur son blog :

« Enfin les gens ne se réjouissent pas parce que travailler ne plait plus. Pour une part croissante de la population, le travail est un mal nécessaire, et la passion du boulot ne touche plusqu’une minorité.
Fierté de l’ouvrier, dévouement du fonctionnaire, zèle de l’artisan : ces vertus sont rares, et l’on adore plutôt, au magasin, à l’échoppe ou au bureau, la déesse des RTT et ses vestales : pause-cigarette,arrêt-maladie,récup,etc.
Les Français ne sont pas aussi contents qu'ils devraient l'être de voir que le chômage baisse parce que les Français n’aiment pas beaucoup travailler. Suis-je pessimiste ? »

http://blogs.lexpress.fr/elysee2007/

Désole Christophe mais les petits frères des banlieues ne croient plus qu’au rapport de force et les émeutes leur ont donné raison.
C’est vrai autrefois on était fier d’être ouvrier, aujourd’hui cela veux dire etre crevard toute sa vie en se contentant d’un sort minable à regarder la vie des riches à la télé.
Est cela le rêve français ?
Je ne laisserai pas cette fois ci la parole à Tony montana , l’icône des banlieues pour te répondre mais plutôt à Tyler Durden fondateur du Fight club :

"" Tu as une classe entière de jeunes hommes et femmes forts et solides, et ils veulent donner leur vie pour quelque chose. La publicité les fait tous courir après des voitures et des vêtements dont ils n'ont pas besoin. Des générations entières travaillent dans des métiers qu'ils haïssent, uniquement pour qu'ils puissent acheter ce dont ils n'ont pas vraiment besoin. "


Ca te va, Christophe comme réponse....????

Allez, à bientôt au Laffite ...quand je rentre d'Istanbul....je t'expliquerai plein de choses si tu as d'autres questions...

Commentaires

"travailler ne plait plus"

Peut être qu'avant cela plaisait plus en effet (je suis trop jeune pour le dire). Les modes de management dans l'entreprise y sont peut être pour quelque chose : chacun dans son coin avec son ordinateur, dans sa bulle de manière à être le moins créatif et le plus automate possible. Je suis ingénieur et je le constate tous les jours : les clients de la société pour laquelle je travaille viennent parfois sous-traiter des études sans même savoir ce qu’ils veulent ! Ils ont un budget et nous leur donnons le moyen de le dépenser inutilement. Quand on est ouvrier on sait que le travail a comme but avant tout le salaire, en espérant qu’il se fasse dans une bonne ambiance. Lorsque l’on est ingénieur on se rend compte que notre rôle se limite parfois à produire de l’argent et à savoir bien négocier ses augmentations ou son évolution de carrière. Je pense que le travail ne plaît plus car il a de moins en moins de SENS.

«Toute profession implique un préjugé. La nécessité de faire carrière contraint tout un chacun à choisir son camp. Nous vivons dans une époque qui appartient aux gens surmenés et sous-éduqués : une époque où les gens travaillent tant qu'ils deviennent d'une bêtise absolue. »

Oscar WILDE

...Peut être que les Français sont-ils moins idiots que certains veulent nous le faire croire…

Écrit par : Daniel Coulaud | 23/08/2007

Le post de Jean-Pierre et le commentaire de Daniel me font penser à ce qui suit :

Le Cabinet dans lequel je travaille a ouvert ses portes hier après 4 semaines de congés et j'entends depuis deux jours : "AHH!!!, les vacances c'est bien, cela permet de relativiser l'importance que l'on donne au travail dans sa vie".

De la même manière, en ce temps de rentrée, certains de mes amis me disent avoir apprécié de remettre l'aspect social au top de leurs priorités.

Ce qui ressort de chacune de ces conversations sont les aspects suivants :
- le travail prend de plus en plus de place, ce qui a pour conséquence de diminuer la place attribuée au bien-être de l'individu (famille, amis, divertissements)
- la reconnaissance tant salariale que personnelle n'existe presque pas au sein des entreprises Françaises
- le respect du salarié en tant que personne ou les conditions agréables de travail sont difficiles à trouver
- enfin, comme vous dites, le sens ou la raison pour laquelle le travailleur exerce tel ou tel métier n'est connu que de quelques privilégiés

Alors quoi ?!

Si je comprends bien, nous en sommes désormais réduit à "subir" nos postes trop encombrants ?

Malheureusement, nous tournons ce problème dans tous les sens lors de nos conversations et j'ai bien peur que la politique du travail aujourd'hui soit "marche ou crève". En d'autres termes : travaille sans compter ou va pointer...

Écrit par : Elodie | 28/08/2007

Chère Elodie,

cela me fait très plaisir d'avoir de tes news, chère inconnue workholic, et tu vas être étonnée , j'allais te mettre en relation avec Daniel que je ne connais pas non plus (a part ses photos sur son web perso, yes daniel faudra qu on en parle...) que je suis allé voir suite à ses commentaires...

Bref OUI nous reconnaissons le pouvoir de l'argent
Non nous ne reconnaissons pas telle qu'elle est pratiquée la valeur du travail

et pour le développement personnel , nous avons autre chose ( daniel , c'est ce que je crois comprendre, démens moi si j'ai faux )

Etant indépendant depuis mon plus jeune age et vivant comme un punk rocker " heure par heure, jour par jour"
j'ai pu réunir l'ensemble probablement au détriment de la stabilté de ma vie affective et sociale (le tissu economique n'étant pas indépendant du tissu affectif et social) voir mon post sur la regle des 3 D ce qui m'a mené après hong kong à Istanbul mais ou je suis plus que jamais déconnecté du systeme européen (où j'ai organisé avec ce blog mon suicide économique) tout court et où tu le constateras avec la crise actuelle, tout me donne raison, car nous allons dans le timing ou je l'ai annoncé dans une crise mondiale sans précécédent

bref comme disait Tyler Durden ( pour faire un lien avec ma note):

" Nous sommes les enfants oubliés de l'histoire, nous n'avons pas eu de grande guerre ni de grande crise. Notre guerre est spirituelle. La grande crise c'est nos existences ."

Rassurez vous tout cela arrive....! (pas la guerre mais la crise mondiale, regardez encore une fois ce qui ce passe aux states et dites vous que cela va arriver ici, je ne vous mens pas, je ne sais dire que la vérité....

je suis fier d'avoir des lecteurs comme vous
vous êtes de beaux jeunes gens...et je vous aime

Necronomiquement votre
JP (le meilleur reste à venir)

Écrit par : necronomie | 29/08/2007

Il est nécessaire de rétablir la POLICE DE PROXIMITÉ et ceci avec des moyens importants, et surtout humains…

La solution au développement des bandes et à l’augmentation de la délinquance réside dans des études de psychiatrie et de socio-psychologie qui définissent les meilleurs moyens de formation humaine des jeunes…

Pour ma part, je propose la formation humaine à bord à bord de GRANDS VOILIERS exploités par la Marine nationale dont c’est le rôle de défendre de le territoire… Et nous y sommes presque…

Jean-Charles Duboc
http://euroclippers.typepad.fr/

Écrit par : Jean-Charles DUBOC | 06/09/2007

Les commentaires sont fermés.